DAVID HAROUTUNIAN

Violoniste

DAVID HAROUTUNIAN

La « Nuit transfigurée » dans le noir

L’originalité de cette interprétation est que les 6 musiciens sont plongés dans un noir quasi complet et que seules quelques lumières sombres apparaîtront. La difficulté et l’originalité de cette interprétation est que la pénombre exige une exécution par cœur de l’œuvre. Le concert débute avec le Capriccio de Richard Strauss suivi de la lecture du poème de Richard Dehmel dont Schoenberg s’est inspiré pour écrire la “Nuit transfigurée”. Le poème est lu dans sa version française par Simon Abkarian (3 Molières 2020) et les cinq parties du poème transcrites en cinq fragments musicaux serait mise en « obscurité » par l’artiste lumière Eric Michel qui a imaginé cinq tableaux sur fond noir découpés selon les cinq parties du poème “symphonique” pour sextuor à cordes. Nous avons joué ce projet à Paris en novembre dernier avec Sarah Dayan (Quatuor Voce), Sarah Chenaf (Quatuor Zaïde), Corentin Bordelot (soliste à l’Orchestre National de France), Juliette Salmona (Quatuor Zaïde), Pauline Bartissol.

Projets

Trio

Avec Sofya Melikyan, piano et Mikayel Hakhnazaryan, violoncelle

Toumanian Mek

Ensemble de musique arménienne

La « Nuit transfigurée » dans le noir

Avec le poème, dans la nuit noire

Beethoven, l’expressionniste

Avec Guillaume Vincent, piano et Eléonore Grimbert-Barré, danseuse